Les dommages causés par les plaies de taille

Les opérations de taille provoquent une diminution immédiate des réserves de l'arbre. Les différents types de tailles sont avant tout des prélèvements de matière. Ensuite, ces dommages doivent être réparés (fermeture des plaies, nouvelles pousses...) et bien sûr tout ceci consomme de l'énergie et des matières premières, donc des réserves. Les conséquences portent sur le long terme.


Des arbres appauvris en réserves sont extrêmement affaiblis, plus vulnérables que d'autres à de nouvelles agressions et moins résistants aux pathogènes.

Après une blessure ou la taille d'une branche, les tissus exposés au milieu extérieur sont systématiquement colonisés par des organismes phytophages, lignicoles ou lignivores. Si la plupart d'entre eux sont inoffensifs, quelques-uns ont un pouvoir pathogène très virulent et peuvent tuer leur hôte.